24 février 2009

[ une fois de plus c'est axel qui vous sauve la note du jour !
Allez hop on clique sur la vignette pour lire ami lecteur !!! ]



23 commentaires:

Tanguy a dit…

En même temps, c'est pas faux, moi j'ai jamais vu de saucisson gambader dans les prés hein!

:-)

Anonyme a dit…

bon après je connais des gens qui entendent les tomates chanter ...... alors bon c'est un peu le bordel tout ca hein !! les tomates c'est des animaux alors ? oué mais du coup les chiens c'est ps des animaux passke un chien ca chante pas ! et toc !
donc un hot dog c'est un plat végétarien !....putain mais c'est super compliqué en fait !!! huhuhuhuhu!!!

axel

fonji a dit…

Hahaha tcheu il est incroyable s't'axel !
Enfin proposer du sandwich au saucisson, c'est un peu comme les bouffes "végétariennes" qu'ont été servies à notre dernière soirée FREI, ils y ont foutu du saumon...

igor a dit…

ha bon il peut meme pas manger les limaces sur les salades

Anonyme a dit…

Boh, tout dépend de ce qu'avait bouffé le saumon avant, hein. S'il avait juste brouté de l'herbe, il était végétarien, donc le bouffer, c'est bouffer végétarien...
Sinon, y'a Michel Serrault (l'acteur) qui avait fait un bouquin épatant intitulé "le cri de la carotte", celui qu'elle pousse au moment où on l'arrache du sol. Y avez-vous pensé, amis végétariens ?

Otto Ridé

Le Saïyen Noir a dit…

Il a pas totalement tort le monsieur... Le raisonnement tient !

Anonyme a dit…

héééééé mais t'as combien de lecteurs sur ton blog ??? putain ya mes stats qui explosent et ils viennent tous de chez toi !!


axel

junko a dit…

"le cri de la carotte, y avais vous pensé camarade ?"
Ben vu que c'est l'argument sorti 8 fois sur 10 par les non végétariens à peu prêt 3 fois par jour minimum, je pense que oui... N'importe quel végétarien y a pensé un nombre incalculable de fois...
Le problème il est là, les non végétariens ne se rendent pas compte à quel point ils sont conditionnés...




Sinon voila un résumé admirable, que tous et toutes devraient lire, il a été écrit par insolente veggie et c'est surement le truc le plus censé jamais écrit sur les rapports entre végét et non végét', c'ets un peu long mais ça vaut le coup :

Au cours de mes tribulations sur internet, j’ai observé que les débats relatifs au végétarisme ou à la protection animale se ressemblent tous. J’ai donc pris de mon temps pour vous livrer une synthèse de ce qui va se passer au cours de la conversation.
Une personne va lancer un débat sur le végétarisme (ou la protection animale), peu importe que cette personne soit pour ou contre, et peu importe le contenu du premier message.

Un végétarien va intervenir pour dire qu’en effet, il est végétarien, et qu’il se porte bien.

Un non-végétarien va dire qu’il est ridicule d’être végétarien, puisque l’homme a toujours mangé de la viande.

Le végétarien va lui dire que l’ancienneté d’une tradition n’est pas gage de sa moralité, et qu’en effet, on a toujours pratiqué le meurtre, l’excision, et la discrimination.

Le non-végétarien va lui dire qu’il est choquant de comparer le meurtre et la viande, puisque dans un cas, on tue, mais que dans l’autre cas, euh, eh bien, on tue aussi, mais c’est qu’un animal.

Le végétarien va dire qu’à certaines époques, on tuait des gens, parce que ce n’étaient que des noirs.

Le non-végétarien va s’énerver car la comparaison entre l’animal humain et l’animal non humain est un tabou qu’il est dangereux de briser.

Un intervenant poste une photo de viande crue.

Divers forumers lui signalent gentiment que ça ne fait pas avancer le shmilblick.

Un non-végétarien va dire que de toute façon, les hommes préhistoriques mangeaient de la viande, et que donc, on doit en manger. Le végétarien va lui suggérer de s’habiller en peau de bête brute, de vivre dans une grotte et de tirer sa femelle par les cheveux puisque c’est ainsi que les hommes préhistoriques faisaient
(existe aussi en version: je mange de la viande parce que les lions mangent les gazelles).

Un non-végétarien va dire que de toute façon, il faut manger des protéines, un végétarien va lui expliquer qu’on trouve des protéines ailleurs que dans la viande, et surtout dans les céréales et légumineuses.

Le non-végétarien va demander une source.
Le végétarien la lui donne sous forme de lien.
Le non-végétarien conteste la fiabilité de la source.
Le végétarien lui donne une dizaine d’autres sources.
Le non-végétarien conteste la fiabilité de toutes les autres sources.
Le végétarien demande au non-végétarien de lui fournir une source prouvant qu’il est impossible de manger équilibre en étant végétarien.
Le non-végétarien ne peut pas la fournir mais précise que sa belle-sœur était secrétaire dans un cabinet de diététique et qu’il sait de quoi il parle.

Un non végétarien dit que la preuve que les végétariens ont des carences, c'est que tous les végétariens qu'il connait ont un teint très blancs et sont fatigués. Un végétarien lui demande combien de végétariens il connait exactement, où il les a rencontrés, et s'il y a moyen de les contacter. Le non végétarien disparait de la conversation.

Un non-végétarien signale aux végétariens que les carottes crient quand on les coupe.

Les végétariens lui font un cours accéléré de biologie des systèmes nerveux, et lui suggèrent de devenir végétarien s’il se soucie vraiment de la souffrance des plantes, puisqu’il faut en effet beaucoup de plantes pour nourrir la viande qu’il mange.

Le non-végétarien dit que les végétariens essaient de le convertir.

Les végétariens disent qu’en effet , il serait bon que l’on mange globalement moins de viande, la production de celle-ci étant extrêmement polluante et affamant les pays les plus pauvres.
Le non-végétarien demande une source.
Le végétarien la lui donne sous forme de lien.
Le non-végétarien conteste la fiabilité de la source.
Le végétarien lui donne une dizaine d’autres sources.
Le non-végétarien conteste la fiabilité de toutes les autres sources.
Le végétarien demande au non-végétarien de lui fournir une source prouvant que la production de viande n’est pas néfaste pour l’environnement.
Le non-végétarien ne peut pas la fournir mais précise que son beau-frère livre les repas au ministère de l’environnement et qu’il sait de quoi il parle.

Un non-végétarien va dire que de toute façon, la vie d’un animal ne vaudra jamais celle d’un homme.
Un groupe de végétariens se lance dans une réflexion philosophique sur la valeur de la vie et laisse les non-végétariens en plan.

Un anti-végétarien débarque et dit que les végétariens ont tous des carences.
Un végétarien le renvoie gentiment à la première page au moment ou la conversation parle de nutrition.

Un non végétarien va dire qu’on ferait mieux de s’occuper des enfants qui crèvent de faim plutôt que des conditions de vie des poulets en batterie.
Un végétarien lui explique par a+b que le végétarisme est une façon efficace de lutter contre la faim dans le monde.
Le non-végétarien s’énerve, culpabilise, et demande une source (voir ci-dessus).

Un intervenant dit que rien ne vaut une bonne entrecôte bien saignante.
Un végétarien lui demande s’il ne trouve pas que la gourmandise pèse peu face aux problèmes environnementaux crées par la consommation de viande.
Le non végétarien dit que de toute façon, le végétarien n’est pas parfait (recycle t’il ses déchets ? roule t’il en voiture ?) et qu’il n’a pas de leçon à lui donner, et que de toute façon, on leur interdit tout, fumer, boire, et maintenant la viande ? ah non c’est pas possible.

Un intervenant corrige les fautes d’orthographe de tous les autres.

Un troll met en relation végétarisme et anorexie, et il sait de quoi il parle, car sa cousine, qui est végétarienne (elle ne mange que du blanc de poulet) a fini par devenir anorexique.

Un intervenant dit que c’est bien joli, mais qu’il faut de la viande pour être fort, d’ailleurs, regardez les sportifs, ils ne sont pas végétariens.
Un végétarien lui fournit une liste des plus grands champions végétariens et végétaliens.

Un non-végétarien dit que lui, de toute façon, il n’est pas concerné, puisqu’il consomme exclusivement la viande de la ferme de sa mamie sur laquelle il habite (la ferme, pas la mamie).
Le végétarien lui dit que ce serait très bien, si seulement c’était vrai.
Un non-végétarien dit que de toute façon, il est trop pauvre pour être végétarien. Le végétarien lui rappelle que c’est la viande qui coûte cher.


Un non végétarien explique qu’Hitler était végétarien. Un végétarien dément à grand renfort de liens historiques chiants qu’on ne lira pas, et explique qu’en revanche, Einstein et Léonard de Vinci étaient biens végétariens.
Débat sur le QI d’Einstein, et ses théories simplistes probablement dues à son végétarisme.

Un végétarien hypersensible débarque et dit que c’est dégueulasse et monstrueux de faire subir des tortures aux animaux pour le simple plaisir alimentaire. Levée de boucliers des non-végétariens qui tiennent enfin leur preuve que les végétariens sont des extrémistes, et démenti gêné de la plupart des végétariens du forum qui disent comprendre les réactions des deux côtés.

Un pesco-végétarien arrive et se fait engueuler par les deux parties, parce qu’il mange du poisson et se dit végétarien ou parce qu’il ne mange pas de viande. Un intervenant dit qu’effectivement, les végétariens mangent du poisson, alors que les végétaliens n’en mangent pas. Un végétarien et wikipédia remettent les points sur les « i ».

Un non-végétarien va dire que le soja est mauvais pour la santé et l’environnement, un végétarien va lui dire que s’il a des craintes de ce côté-là, il peut arrêter de manger de la viande, puisque les animaux sont souvent nourris au soja qui a poussé sur ce qui fut la forêt amazonienne.

Un végétarien va dire que le végétarisme est une forme de décroissance alimentaire.
Un intervenant va demander ce qu’est la décroissance.
Un non végétarien va dire que c’est pas écolo de manger du tofu importé d’Asie. Le végétarien va lui apprendre qu’on produit du tofu en France, et demande au non-végétarien s’il mange de l’agneau de Nouvelle-Zélande, du bœuf du Chili, du café, et des bananes.

Un vegan vaporeux et poétique poste une phrase que personne ne comprend.

Un non végétarien insinue le manque d’activité sexuelle des végétariennes. Une végétarienne lui fait le coup de la B12, ce qui fait rire les autres végétariens mais pas les non-végétariens puisqu’ils ne savent pas ce qu’est la B12, ni le « coup de la B12 ».

Un non végétarien s’indigne du fait que les végétariens se croient toujours plus intelligents. Entrant dans son jeu, un végétarien lui poste plusieurs articles relatant les liens entre végétarisme et QI.
Le non-végétarien va dire que de toute façon, pour les végétariens, ils ne sont que des bouffeurs de cadavre. Le végétarien va lui demander s’il mange directement la viande sur le dos de l’animal vivant, et lui dit que dans le cas contraire, en effet, il mange bien du cadavre.

Un non-végétarien comprend le "coup de la B12" et essaie de brancher une végétalienne.

Un intervenant poste une photo de viande crue. Tout le monde lui signale qu’on leur a déjà fait le coup.
Un végétarien poste Earthlings. Un non-végétarien prétend que la vidéo est truquée. Tout le monde culpabilise et s’énerve.

Un modo intervient pour dire à tout le monde de se calmer.

N’ayant pas lu le début de la conversation, un non-végétarien rappelle que les salades souffrent quand on les arrache. Les MP des végétariens explosent car ils avaient tous parié sur le prochain qui ferait le coup du cri de la carotte. Les végétariens se foutent quand même un peu de la gueule du crieur de carottes sur le forum, mais celui-ci ne comprend pas le truc et croit avoir cloué le bec aux bouffeurs de carottes.

Un non végétarien dit que de toute façon, la bouffe végétarienne est dégueulasse. Un végétarien poste un lien vers un blog de cuisine. La moitié des lecteurs du forum se fait un plat végétarien le soir même.

A court d’arguments, un non-végétarien va dire que les végétariens ne font rien qu’à faire du prosélytisme et de la propagande, et que pour eux c’est de l’intolérance extrémiste. Un végétarien va expliquer qu’il ne s’agit pas de propagande mais d’information, et que chacun est libre d’en tirer les conséquences, et que l’extrémisme ne se trouve pas du côté des végétariens mais du fanatisme de l’industrie de la viande qui tue des milliards d’animaux et pollue à tout va en affamant les pays pauvres.

A 18h, les employés rentrent chez eux, le débat se tasse.
Et, tel l’ampoule, six mois plus tard, un couillon répond au post initial sans relire la conversation et relance tout le truc.

Ce manuel est à compléter progressivement en fonction de l’imagination des deux parties. Il est libre de droit pour une utilisation sur un forum internet. Merci à tous les intervenants végétariens et non-végétariens qui m’ont permis de le rédiger.

Titange a dit…

Bin quoi il existe des saucissons végétariens lol j'en ai déjà vu mdr !!!

Cha a dit…

Ouh ouh ouh, le cri de la carotte n'intervient qu'au 5ème commentaire, c'est surprenant !!

(A)LX !! a dit…

fonji> le coup classique quoi

igor>parceque tu les mange toi?

otto>et voila.le truc a sortir pour se faire lyncher! ralala...

saiyen> le monsieur fume du crack, son raisonnement ne vaut rien :p

axel>un bon strip pour accueilir tout ce monde et c'est la gloire!

junko>j'essayerais de faire un post synthese avec un peu d'illustration sur tout ca histoire darreter de tourner en rond dans les commentaires a chaques notes sur le vegetarisme. Merci mille fois pour ce superbe texte,j'ai parcouru le blog de ma demoiselle en question c'est vraiment sympa à lire.

cha>le plus surprenant c'est surtout qu'il y a deja eu une dizaine de notes là dessus et que ca ressort uniquement maintenant...

Anonyme a dit…

Alx, ah non ! j'ai arrêté y'a longtemps... En fait, j'sais plus quand... J'sais même plus si j'en prenais... A moins que ça soit autre chose... J'sais plus...

Junko : SYN-THE-TI-SE ! Et, au besoin, essaye de voir l'humour qu'il peut y avoir chez les autres. Je ne suis pas végétarien mais ça ne me dérange aucunement que quelqu'un le soit. S'il est bien comme ça, tant mieux pour lui. Moi, c'est en mangeant viande, légumes, fruits et tutti quanti (bien préparé, c'est bon le tutti quanti) que je suis bien. A chacun son truc...

Et si tu avais lu (pas sûr que tant de monde que ça l'ait fait...) le livre de monsieur Serrault (grand acteur qu'il était), tu saurais qu'il parlait du "cri de la carotte" avec humour.

Puis bon (j'vais faire long moi aussi...), je crois pas un seul instant qu'une carotte ou un quelconque légume ait une "âme" ou un truc comme ça (déjà qu'un humain, j'y crois pas, alors...). Donc, une carotte qui crie, ben...
Après, une chose est sûre, une carotte, comme un lapin, c'est vivant. Du moins tant que le second a pas boulotté la première (là aussi c'est de l'humour, OK ?).

Et évite de croire que les gens qui ne sont pas totalement d'accord avec toi sont conditionnés, cela dénote un certain manque de recul, voire un certain manque d'ouverture d'esprit.

Bref (j'adore écrire "bref" quand je viens de pondre une énorme tartine...), je viens généralement sur le blog d'Alx pour rigoler un bon coup, ce qui marche très souvent à regarder ses petits gribouillis (c'est une forme affectueuse, hein, pas une critique, dois-je le préciser). Et ça m'amuse aussi d'écrire des bêtises, comme le syllogisme stupide sur le saumon qui brouterait de l'herbe. Normalement, rien que de lire ça devrait faire penser que le mec qui écrit ça est plus en train de déconner que d'être sérieux. Mais bon, puisqu'il faut le préciser...

Otto Naumme

junko a dit…

Otto Naumme :
Synthétise quoi ?
T'as pas lu le texte ou quoi ? Je quottais un texte très marrant, je faisais pas une démonstration !
Si c'est trop long je peux te le syn-thé-ti-ser :
"les débats sur le végétarisme c'est toujours pareil"
voila.

Non désolé, pas chacun son truc, et je ne suis pas végétarien pour "être bien". Je le suis pour des raisons politiques, écologiques et de bien être animal.
Ton steak ne concerne pas que toi.
Si tu veux me répondre que blablabla, cf mon post au dessus !

Le cri de la carotte est toujours une blague dans la bouche de celui qui le dit, plus rarement dans l'oreille du végétarien qui l'entend 10 fois par jour, au bout d'un moment, ce genre d'"humour" récurrent c'est un peu casse bonbon. Une fois encore cf le texte au dessus !

Personne a parlé d'âme. Par contre égorge un lapin vivant et épluche une carotte et explique moi que c'est équivalent...
Va dans un abattoir et promène toi dans un jardin et soutiens que c'est kif kif...

Mon ouverture d'esprit il te dit que le discours viandiste il est conditionné. Parce qu'on t'a toujours dit que la viande ça rend fort, le lait c'est bon pour les os etc...
c'est ce qui fait que les arguments des viandistes sont toujours prévisibles, qu'on entend TOUJOURS la même chose, le cri de la carotte en premier... Une fois de plus, cf le texte de insolente veggie au dessus.

Ne t'inquiète pas, la réponse "c'était de l'humour" est la réponse automatique de la personne qui parle du cri de la carotte, toujours décliné ainsi : "les deux sont vivants, mais, c'est de l'humour ;)"
Je ne te reproche pas de dire la même chose que tout le monde, tu as surement eu moins de débat là dessus que moi, en 15 ans de végétarisme, la répétition des mêmes débats fait que lorsqu'un végé lit le texte de insolente veggie, généralement il est mort de rire !

Anonyme a dit…

Ben, Junko, faut parfois s'écarter du texte, tu sais...
Pour le reste, promis, je ne parlerai plus d'humour avec toi, on n'en a visiblement pas la même conception. Et sincèrement désolé d'avoir fait une blague éculée (j'aime l'humour navrant, mais lorsque j'en suis l'instigateur, pas à mon insu...). Mais bon, dommage que tu te focalises sur la carotte, je trouvais ma petite histoire de saumon plus drôle et peut-être moins éculée, non ? (et va pas me dire que c'est "conditionné", par pitié !)
Au fait, le texte de "insolente veggie", non, pas lu jusqu'au bout, j'ai compris le truc et bon, ça me fait sourire, mais sans plus (parce que son discours est vrai mais peut s'appliquer à pas mal d'autres sujets, genre croyants-athées, etc.)
Après, libre à toi de penser que tous les mangeurs de viande sont pareils, qu'ils disent et pensent tous la même chose. Mais c'est un peu triste de généraliser (et surtout faux : tous les français n'ont pas un bêret sur la tête...).
Bon, après j'arrête là, tu parles de discours conditionné, mais les arguments que tu cites, c'est TOI qui les cites, pas moi. Je ne fais aucune apologie de la viande, aucune critique du végétarisme. Chacun fait ce qu'il veut, du moment qu'il ne force pas l'autre.
Bon, si t'as envie de continuer cette discussion, on va pas "polluer" le blog de ce cher Alx, on peut le faire via mail (moi, c'est otto.ride chez laposte.net, bah oui, y'a marqué la Poste...).
Mais je te répondrai pas tout de suite, je pars 15 jours en vacances (et en Inde, je risque d'être végétarien "forcé"...). Et promis, je prendrai pas les arguments exposés dans ton premier post...

Bon, ben portes-toi bien, le bonjour à Alx et à plus !

Otto Ridé

Anonyme a dit…

heu....j'ai foutu la merde moi avec ma bd a la con..... sorry


axel

Anonyme a dit…

Meuh non, on discute, c'est tout.
Bon, c'est animé, mais pas grave. Faut mieux des gens passionnés par quelque chose que des serpillières qui soulèvent un oeil à chaque fois qu'on leur augmente les impôts.
Pi bon, c'est un peu comme dans le sud, on parle fort, mais ça veut pas dire qu'on va s'entretuer, hein.
En tous cas, moi, j'aurai beaucoup plus envie de boire un gorgeon avec Junko que de lui mettre ma main sur la figure.
Et pis bon, ça prouve qu'on l'a regardé, ta BD, et qu'elle est bien, du reste.
Bon, allez, moi, j'ai des valoches à préparer.
A+ les aminches ;-)

Otto Ridé

Evan a dit…

Pas con, eh !
J'imagine mal un saucisson gambader dans les prés...

SWELL a dit…

le petit saucisson naquit dans un vaste prés en l'an 1556, dotté de jambes et de pieds, il parcouru sa vaste étendue tel un cheval les cheveux fasse au vent virvoltant de bonheur à une vitesse de 60 km/heures voulant rejoindre sa maman.
Peu à peu il se dit... "tiens ! et si je tentais de prendre contact avec les humains", et dès lors, les humains l'adoptèrent...

en quelque sorte c'est un genre de saucisson bic, pour les humains, parce qu'il dure pas, quoi =D

Anonyme a dit…

Les polonais ils parlent vachement plus fort que dans le sud. J'ai bien aimé la note (putain, alex tu devrais faire ta flemasse plus souvent!) et le débat... Et Alex allez je déconnais, tes notes elles sont bien aussi... tu m'envoies un badge ??

Viv

pierrot a dit…

tu me dois un dessin maintenant mec !

(A)LX !! a dit…

otto/axel>nan mais y'a pas de problemes hein, c'est le probleme du web on sait jamais si la personne est reellement serieuse.Apres ca a donné lieu a un debat construit et interessant donc ca me va tres bien perso!

evan>la genetique fait des miracles tu sais...

swell>juin 1556 precisement!

viv>oui oui je t'envoi ca mais toi tu me renvois ton adresse par mail aloooors

pierrot>toi aussi!! de toutes facons on se recroisera bien un de ces quatres hein :)

rore a dit…

tu veux quoi pour ta dédicace? tu m'a meme pas demandé?
puis quand je reviendrai a lyon je te la donnerai en main propre^^
promis :)

(A)LX !! a dit…

rore>nan mais je deconne. C'est pas grave. Et j'habite absolument pas lyon qui plus est :)

On se reverra bien un de ces quatres.

© Alx & tous des cons 2013 ! Les images de ce blog ne sont pas libres de droits, merci de ne pas les utiliser sans l'autorisation de l'auteur sinon il enverra des amis roumains tout casser chez toi !